La douleur en médecine esthétique

douleur en médecine esthétiqueSur son site dédié à la chirurgie esthétique, le Docteur Aknin évoquait récemment le thème de la douleur, pendant et après une opération.

En médecine esthétique, la problématique de la douleur est très différente car les techniques sont plus légères et la patiente est consciente. Cependant, il est important de l’aborder, même dans ce type d’intervention sans chirurgie.

Avant l’intervention

Expliquer l’indication, le type de produit utilisé, la méthodologie très précisément sont essentiels pour rassurer, diminuer l’anxiété et la douleur. Il faut prendre son temps. La patiente doit être bien installée et détendue, une pommade anesthésiante est souvent utile.

Pendant l’intervention

Les gestes doivent être doux et bien commentés. L’utilisation de l’aiguille ou de la canule n’intervient pas dans la douleur comme on veut le faire croire. Par contre l’incorporation de lidocaïne (anesthésiant) dans les produits d’injection est un véritable progrès permettant de réaliser des injections sans anesthésie locale.

Après l’intervention

Après le traitement, il n’y a en général peu ou pas de douleur. Certains conseils permettent de soulager une certaine sensibilité : poches réfrigérées, homéopathie, traitements enzymatiques. Si le paramètre de la douleur en médecine esthétique paraît moins important qu’en chirurgie, il est important pour le chirurgien de l’évoquer. En effet, de nombreux patients sont très stressés, avant n’importe quelle intervention esthétique, et le rôle du chirurgien est de les rassurer au maximum. Grâce à son écoute et ses conseils, le Docteur Aknin rassure au mieux les patients, qui se présentent plus détendus le jour de l’intervention.

adm068

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée