Quelques conseils pour profiter du soleil avec prudence

Le soleil, même si il fait du bien au moral, doit inspirer une certaine dose de méfiance. Celui-ci est une des plus violente agression pour notre peau. Il est responsable au travers des UVA et UVB de relâchement cutané, d’apparition de taches solaires et, si vous avez des plaies, d’une mauvaise cicatrisation (les chairs exposés ne sont pas protégées du soleil) ainsi que de certains cancers de la peau. De plus, comme nous l’attendons tous les ans avec impatience, nous nous exposons dès les premiers rayons et pas toujours avec prudence.

Des gestes simples à appliquer pour protéger sa peau du soleil :

Ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes, ne pas se sur-exposer 

Les UVA et les UVB sont néfastes pour la peau. Il faut donc réguler son exposition au soleil et éviter de sortir entre 12 h et 16 h. Il est également inutile de se rester au soleil toute la journée : vous abîmerez davantage votre peau que vous ne bronzerez.

Opter pour une crème solaire adaptée

Que ce soit sous forme de crème, de lait ou de spray : toutes les protections solaires sont efficaces face aux ultra-violets. Appliquez une couche épaisse sur votre corps et renouvelez l’opération régulièrement, particulièrement après être sorti de l’eau. Les produits solaires sont catégorisés en fonction de leur indice de protection, dénommée par un SPF ou IP selon les marques. Pour les enfants, les peaux claires et sensibles, ainsi que les destinations tropicales, on privilégie une protection solaire 50+. Les peaux déjà hâlées peuvent opter pour une crème SPF 30. Attention, en montagne, malgré l’air plus frais, le soleil est traître.La puissance des UV augmente avec l’altitude, même s’il fait à peine 20 °C.

Se protéger en fonction de l’indice UV

Lorsqu’on expose sa peau au soleil, on l’expose aux rayonnements de 3 types d’Ultra-Violets (UV) : les UVA, les UVB et les UVC. On utilise d’ailleurs l’indice UV pour mesurer l’intensité du rayonnement UV.

Nous recevons surtout des UVA et des UVB, même à travers un ciel couvert. Exposer déraisonnablement sa peau aux UV c’est aussi l’exposer au vieillissement prématuré, aux taches pigmentées et aux cancers de la peau.

Plus l’indice UV est élevé, plus le potentiel de lésion cutanée et oculaire augmente. L’indice UV est un donc un outil important permettant d’alerter les gens de la nécessité de se protéger du soleil.

Habituer sa peau

Dès l’arrivée des beaux jours, on peut se préparer à l’été avec des courtes expositions de quelques minutes. Elles permettent au corps de préparer ses protections naturelles : la couche de peau la plus externe (dite cornée) s’épaissit et on augmente sa production de mélanine, un pigment protecteur.

Le hâle est une réponse naturelle à l’agression du soleil. Mais il n’est pas une barrière infranchissable pour les rayons UV. Il protège un peu contre les UVB mais ne remplace pas les autres protections.

 S’hydrater

Sans faire de miracles, bien s’alimenter et s’hydrater prépare le corps à l’exposition. On mise sur les bonnes huiles, les légumes, les fruits pour faire le plein de vitamines. On boit aussi de 1,5 à 2 litres d’eau par jour par fortes chaleurs.

adm068