Injections toxine botulique

Au fil des années, le cou est rapidement marqué par le vieillissement de la peau. Des plis et rides se forment sur cette zone, on remarque également l’apparition du double menton chez certains patients.

Même si le lifting reste le traitement incontesté de cette zone, dans certains cas, un traitement médical peut apporter une amélioration. Votre chirurgien vous recommandera la technique à adopter en fonction votre cas.

Qu’est-ce que la toxine botulique ?

La toxine botulique est une protéine purifiée tirée d’une bactérie, Clostridium botulinum, qui provoque le botulisme, une maladie qui empêche la contracture des muscles.

Cette toxine est utilisée en médecine depuis très longtemps dans toutes les spécialités. Elle a pour effet de diminuer les contractions musculaires : c’est un produit myorelaxant.

Cette toxine est purifiée et utilisée en esthétique à des doses très faibles depuis une vingtaine d’années. Les noms commerciaux en esthétique sont Vistabel, Azzalure, Bocouture.

« Botox » est le nom commercial utilisé en médecine thérapeutique.

Elle agit sur les rides dynamiques c’est à dire celles causées par la contracture des muscles.

Elle provoque une mise au repos sélective et transitoire des muscles traités.

Les zones le plus fréquemment traitées sont :

Il existe d’autres possibilités de traitement :

  • Ascension des sourcils ou de la queue du sourcil
  • Rides autour du nez lorsqu’on sourit
  • Rides de la paupière inférieure
  • Rides péribuccales en association avec l’acide hyaluronique
  • Rides des marionnettes
  • Contracture du menton et hypertrophie du masséter
  • Diminution des fanons au niveau du cou

Tout savoir sur mon traitement

L'injection de toxine botulique

Quand ?

Il n’y a pas de limite d’âge pour procéder à une injection de botox. Quelques patientes ont des rides frontales très importantes dès l’âge de 18-20 ans. Le traitement permet de prévenir leur aggravation.

Où ?

Au cabinet médical
Afficher Docteur Joël AKNIN sur une carte plus grande
Le cabinet du Dr Aknin est situé au :
84 boulevard des Belges
69006 Lyon

Déroulement

  • On prend un traitement homéopathique pour la prévention des bleus et du gonflement.
  • On applique une pommade anesthésiante 30 minutes avant l’injection.
  • L’injection peut se faire ensuite. Elle n’est  pas  douloureuse.

Les suites

Les bleus et le gonflement sont exceptionnels après l’injection de toxine botulique.

On peut se remaquiller et retourner au travail ensuite.

Contre-indications à l’injection de toxine botulique

Les injections de botox sont à éviter impérativement pour les patientes sujettes à l’une des indications suivantes :

  • Grossesse
  • Allergie à la neurotoxine botulinique A, à la sérum-albumine, ou aminosides
  • Prise d’anticoagulant ou d’aspirine quelques heures / jours avant l’intervention
  • Myasténie et toute autre maladie neuromusculaire
  • Troubles de coagulation
  • Infection au niveau de la zone à traiter
Résultats de l'injection de toxine botulique

Apparition

Le résultat d’une injection de toxine botulique n’est immédiat que dans de rares cas.

Le plus souvent, il faut attendre entre 3 et 4 jours pour qu’il apparaisse. Le délai d’apparition ne dépasse jamais 15 jours.

Durée

Les effets sont visibles 4 à 6 mois environ selon les cas. Il faut veiller à bien entretenir le cycle des injections pour un résultat durable. La durée dépend des caractères physiologiques de chaque patient.

Il est essentiel de comprendre que la durée du résultat se fait sur 2 étapes :

  • Disparition des rides 15 jours après l’injection.
  • La réapparition des mouvements n’est pas la fin du résultat. En effet au repos la zone reste jolie et détendue. Par exemple pour le front, malgré la réapparition des contractions, le front conserve son résultat au repos.

Renouvellement

Le traitement est à recommencer tous les quatre à six mois. Il est conseillé d’être régulier afin de conserver l’effet obtenu.

Entretien général

Le traitement des rides doit être associé à l’entretien de la peau du visage et à une bonne hygiène de vie : hydratation du visage, protection solaire, etc.

Association a d’autres traitements

Les injections de toxine botulique peuvent être associées à d’autres traitements.

On peut par exemple :

  • Faire des injections d’acide hyaluronique au niveau des sillons naso-géniens ou des pommettes
  • Utiliser un peeling ou un mésolift avant ou après l’injection
  • Associer la toxine botulique lors d’une séance de full face
Complément d'information

Docteur ! Ma toxine botulique n’a pas marché pourquoi ?

Dans quelques cas l’effet escompté n‘est pas au rendez-vous : on constate une insuffisance voire une absence de résultat.

Il existe plusieurs raisons :

  • Anomalie du produit
  • Mauvaise dilution : la dilution effectuée n’a pas été optimale, ou  quantité injectée insuffisante
  • Existence d’anticorps antitoxine
  • On ne retrouve pas toujours de raison

Il faut alors faire une fenêtre de traitement de 3 à 4 mois et recommencer avec une dilution différente ou alors changer de produit.

Abaissement des sourcils ou chute des sourcils

Ce phénomène peut apparaître si l‘injection du muscle frontal a été faîte trop près des sourcils ou si la quantité injectée a été trop importante. Il faut simplement corriger la hauteur et la quantité injectée.

Apparition de maux de tête dans les jours suivants l’injection

Ce phénomène est peu fréquent. Il s’agit plutôt d’une tension musculaire liée à la contraction des muscles antagonistes et à l‘installation du résultat. Les maux de tête disparaissent après quelques jours.

Que se passe-t-il si l’on arrête le traitement ?

Il ne se passe rien de particulier et un retour à l ‘état initial.

Dans les cas ou le traitement est arrêté après plusieurs années, on constate qu’il y a une diminution des rides par rapport à l’état initial.

Par ailleurs le traitement peut être repris à tout moment notamment à l ‘occasion d’un événement particulier

Existe-t-il des contre-indications à ce traitement ?

En effet, ce traitement n’est pas recommandé dans plusieurs cas : les maladies neuromusculaires, la grossesse.

Les injections de produit peuvent-elles diffuser et atteindre d’autres zones ?

Non, cela est impossible si l‘injection de botox est pratiquée correctement.

Quelle différence entre botox et toxine botulique

Il n’y a aucune différence entre les appelations « botox » et « toxine botulique« . Si ce dernier (également connu sous le nom de « toxine botulinique« ) correspond au terme scientifique, le terme « botox » est celui qui est aujourd’hui le plus fréquement employé.

En effet, le grand public fait généralement référence à cet injectable par le terme de botox qui est devenu un veritable élément de langage, une référence.

En réalité, l’appelation « botox » correspond au nom commercial de la toxine botulique.

Tarif d'une injection de toxine botulique

Le tarif de l’injection de botox variera essentiellement selon l’indication, le nombre de zones à traiter mais également sur le nombre d’injection qu’il faudra réaliser.

À titre d’exemple :

  • Front et glabelle ou patte d’oie : 350 €
  • Hyperhidrose (Transpiration des aisselles) : 600€

Pour plus d’informations sur le prix de ce type d’intervention, consultez notre page Tarifs.

Plus d’informations pour
envisager un soin

Cabinet de consultation
du Dr J. AKNIN

84 Boulevard des Belges
69006 Lyon

04 72 44 38 86

Accéder au cabinet

S'inscrire à la newsletter


    En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de la prise de contact qui pourrait en découler.